DES CONGRES CONTINENTAUX AU CONGRES NATIONAUX

COMPTE RENDU

DE LA DERNIERE MISSION AU SERVICE DES CONGRES DE LA DIVINE MISERICORDE

aux USA, en Chine, aux Philippines, en Australie, en Thaïlande et en Inde

(14-28 novembre 2009)

 

A la suite du premier Congrès Apostolique sur la Divine Miséricorde Divine, nous étions invités, par le président du WACOM, Son Eminence le Cardinal Schönborn, à prolonger l’approfondissement et la mission de la Miséricorde à travers des Congrès Continentaux. Le premier congrès continental à voir le jour, fut le Congrès Océanien (O.A.C.O.M.), en juillet 2009 avec des participants de plus de 15 pays.

Après le terrible tsunami qui a ravagé Samoa et les autres îles, Son Excellence, Monseigneur Alapati Mata’Eliga, Archevêque de Samoa, Coordinateur Continental, continue à soutenir par la prière, l’aide spirituelle et matérielle les sinistrés et garde espoir d’organiser des Congrès Nationaux, en 2010, dans les différentes îles : un exemple de foi, de persévérance et d’espérance à méditer…

En novembre 2009, à la demande du Cardinal Schönborn, le Père Patrice Chocholski, Secrétaire Général, partait représenter le WACOM, à deux Congrès Continentaux : le N.A.C.O.M., Congrès Continental Nord-Américain, à Washington et l’A.A.C.O.M., Congrès Continental Asiatique, à Manille, à une semaine d’intervalle. Celui-ci nous rapporte, dans les lignes qui suivent, un résumé de ces quinze jours intenses et riches.

Nous vous invitons en cliquant sur les liens actifs à rejoindre les informations en ligne sur notre site ou sur les sites de référence de ces Congrès. Un nouveau Congrès continental se prépare pour l’Afrique Madagascar, vraisemblablement en août 2010 (à confirmer) . Le prochain Congrès Mondial aura lieu à Cracovie du 1 au 5 octobre 2011, le programme et les inscriptions ne sont pas encore disponibles.

 

Christine Gimaret,

Assistante du Père Patrice Chocholski

 

1 - Le Congrès nord-américain de la Miséricorde

 
Organisé par le Comité américain, présidé par S. E. Mgr Lori (Bridgeport) et dirigé par les Pères Matthew Mauriello et Kaz Chwalek, étoffé par l’efficace équipe de Stockbridge, le Congrès s’est déroulé sur 3 jours au National Shrine of the Immaculate Conception de Washington.

Le vendredi était consacré aux "workshops" (ateliers) et échanges entre les participants venus de presque toutes les grandes villes américaines et du Canada avec Toronto et Montréal. Cette journée baptisée « PRE-NACOM » préparait le Congrès et avait pour but de donner des outils aux participants de retour dans leur paroisse ou leur groupe. La journée se terminait par un festival et des confessions au Centre culturel Jean-Paul II.

Le samedi, lui, était consacré aux conférences (notamment Scott Hahn, théologien ex luthérien) et aux témoignages de conversion surtout Une très belle messe célébrée par Mgr. Lori, le Cardinal Rigali et des évêques de Chicago et los Angeles terminait la journée ; le Sanctuaire était rempli. Un dîner réunissait, ensuite, les évêques et les responsables du Comité, on percevait une grande satisfaction de tous. Le dimanche, la messe ferma définitivement le Congrès avec un envoi en mission pour chacun des participants.

 Désormais, les évêques veulent que ces congrès deviennent régionaux : le Nord à Chicago ; la Californie et l’Ouest à Los Angeles, l’Est dans le Massachussets et pour le Sud au Texas. Les Canadiens souhaitent que les groupes existants soient rattachés et soutenus par un évêque.

En tout, ce sont plus d’un millier de personnes qui ont participé fidèlement aux 3 journées. Les Marians of Immaculate Conception, très impliqués dans la préparation de ce Congrès et la diffusion de la Miséricorde, nous ont autorisés à mettre un lien permettant de lire le résumé des interventions. 

 2. Visite à Pékin

 
Elle a consisté surtout dans le contact avec le Vicaire Général (Église du Sud) et des prêtres appartenant à l’Eglise du Nord. Nous avons constaté la diffusion de la dévotion à la Miséricorde. Un jeune professeur de théologie systématique et père spirituel d’un séminaire nous a dit vouloir participer au futur Congrès Mondial de Cracovie avec d’autres prêtres. Il note l’exigence d’accompagner les groupes constitués pour les former et le besoin de livres et traductions. pour assurer cette mission. Nous restons en contact.

3. Visite à Hong Kong

Il existe un comité reconnu par l’évêque, depuis trois ans, et orienté par le Chancelier du Diocèse. En lien avec un Père jésuite de Macao, ils publieront l’année prochaine le Journal de Soeur Faustine, en chinois, espérant aussi sa diffusion aux Chinois de l’intérieur (mainland China).

4. Congrès apostolique continental de la Miséricorde à Manille

Ce fut, à nouveau, trois journées intenses. Près de 2500 personnes y ont participé, dont des délégations de Malaisie, Indonésie, Brunei, Singapour, Taïwan, Corée, Inde, Cambodge (dont le vicaire général), Thaïlande (dont 3 prêtres), la Birmanie, le Laos, le Vietnam, Guam (30 personnes) et "last but not least", la Chine (dont 23 prêtres de Mainland China, avec des consacrées et des catéchistes).

De nombreuses réalités d’église étaient représentées comme les services de solidarité, de catéchèse, des communautés nouvelles comme Fundacio, des religieuses, des salésiens, jésuites et dominicains… et même des représentants de deux monastères bouddhistes masculins et féminins. Les bonzes (femmes) m’ont invité à visiter leur monastère le dernier jour, en me disant avoir été touchées par la profondeur de la spiritualité de la Miséricorde, en particulier par la prière de Soeur Faustine, pour devenir miséricordieux. Leur grand Maître, très présent dans toute l’Asie, à commencer par Taïwan, ne rejète pas l’idée d’une éventuelle intervention un jour. Des projets de collaboration avec les chrétiens sont déjà en place à Manille (aide aux victimes des inondations, microcrédits pour les plus pauvres). Beaucoup de témoignages ont été donnés à partir de l’attention aux plus petits, dont la visite aux prisonniers.

Le rayonnement de Mgr Ramirez, Coordinateur pour l’Asie, n’est plus à démontrer. Entre l’hôpital et l’archevêché, cet homme très lié à Saint Joseph sait s’entourer de nombreuses équipes très efficaces.

Des sanctuaires de la Miséricorde se développent partout, dont le "National Shrine" de Manille et celui de Cagayan de Oro dans le Nord de Mindanao. Les évêques mettent l’accent sur le besoin de formation. L’année prochaine, ils organiseront le Congrès national philippin, qui ne pourra qu’être un grand événement. Tous les évêques sont bien impliqués.

Une nouvelle importante nous a été communiquée par deux prêtres d’un diocèse chinois. Avec l’accord de leur évêque et du préfet, ils sont en train de construire le premier sanctuaire de la Miséricorde de Chine. Ils voient en la miséricorde la possibilité de réconciliation entre l’église « underground » et l’église « patriotique ». de riches sponsors philippins les aident discrètement. L’inauguration est prévue pour l’année prochaine.

Au cours de l’après-midi de conclusion, a été fondé le groupe de Jeunes (une trentaine de plusieurs pays) d’Asie pour la Miséricorde.

Le Congrès s’est conclu sur la très belle note de rencontre avec les coordinateurs d’Asie. Chaque pays, à sa manière, organisera l’année prochaine, avec les évêques respectifs, un congrès national.

Notre ami Jorge a recueilli de nombreuses adresses, réalisé de nombreuses photos et collecté la "littérature" dédiée à la Misériicorde Divine, la meilleure de chaque pays pour que la Mercy Press puisse apporter une aide importante à la formation, par l’édition.


5 .Rencontre avec les coordinateurs d’Australie

Cette rencontre a été préparée grâce à l’aide efficace de personnes, notamment Suzanne Austin, notre correspondant, ainsi que d’autres personnes rencontrées à Cracovie et aux Samoa. Le Cardinal Pell était au courant, de même que de nombreux évêques qui nous ont fait parvenir des messages de satisfaction. Ils sont donc venus de Brisbane, du Queensland, de Melbourne et Victora, de Sydney et New South Wales. Perth et Papua Nouvelle Guinée se sont manifestés également.

La coordination neo-zélandaise a profité de l’occasion pour nous rencontrer à nouveau. La presse a été utile pour cette première rencontre au niveau national. nous sommes entendus sur les tenants et les aboutissants. Deux laïcs Suzanne Austin et John Canavan dynamiseront la préparation du Congrès national, prévu en 2011.

6 .Visite-éclair (en transit) au Comité de Thaïlande

Nous avons profité d’une longue escale de 6 heures à Bangkok pour rencontrer le comité au complet, dont le secrétaire de la Conférence épiscopale. Les groupes de la Miséricorde à Bangkok (une trentaine de paroisses) concernent 60 pour cent des catholiques. Le Comité prépare un Congrès National pour l’année prochaine.

 Un premier coordinateur avait été nommé en 2006. Sur les recommandations de Mgr Ramirez, coordinateur pour l’Asie et du Comité de Stockbridge, notre regard s’est orienté vers le P. Michael Raj, des Pères de Saint Paul, du sanctuaire de la Miséricorde de Madras et vers l’évêque auxiliaire de la ville de Saint Thomas.

Ceux-ci ont organisé une première rencontre nationale de coordinateurs. Ils sont venus de plusieurs régions du Sud de l’Inde. Les évêques organiseront l’année prochaine un congrès national, probablement, dans la ville de l’Apôtre Thomas, celui qui a expérimenté en premier le don et la grâce du premier Dimanche de la Miséricorde dans le Cénacle de Jérusalem. Mgr Penha, évêque auxiliaire de Bombay était impliqué lui aussi mais ne pouvait pas délaisser d’autres engagements diocésains.

P. Chocholski

Secrétaire Général